Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

Chronique RDV avec Vous : Histoire de la Mode consacrée à Coco Chanel

Chronique RDV avec Vous : Histoire de la Mode consacrée à Coco Chanel

L’empreinte forte et vivace de Gabrielle Chasnel, dite Coco Chanel, continue de s’imposer 50 ans après sa mort, au travers de son univers créatif alliant modernité subversive pour son époque et imposant de nouveaux codes du classicisme en matière de style vestimentaire pour la femme.

La combativité de cette créatrice et sa volonté d’émancipation dans une société où la femme était mineure devant la loi et donc assujettie au bon vouloir masculin, sera un puissant moteur pour conquérir une autonomie d’actions et son indépendance financière.

Avec pugnacité, elle débutera son parcours de créatrice toujours étroitement lié au soutien moral et financier de ses amours, qui seront toujours en marge des conventions établies par la société des années 1900, encore très attachée aux valeurs de « bonne moralité » qui imposaient qu’une femme pour être respectée doive se marier.

Elle débutera en 1910, ses premières créations par la confection de chapeaux qui remporteront un franc succès et l’aideront à s’établir en temps que modiste reconnue sous le nom de « Chanel Modes » à la fameuse adresse « 21 rue Cambon » à Paris. Dans cette continuité en 1913 elle ouvre une boutique située à Deauville et en 1915 une à Biarritz.

Elle crée non seulement des chapeaux mais aussi des vestes et des jupes, des robes. C’est à ce moment que née sa maison de couture. Toujours dans cette soif d’émancipation, elle invente pour allier féminité et liberté de mouvement, une nouvelle silhouette valorisée par des vêtements qui se veulent simples et pratiques et en partie directement inspiré du vestiaire masculin, comme pour les pantalons. « En 1916, le magazine américain Harper’s Bazaar publia le premier modèle jamais reproduit de Gabrielle Chanel : une robe de la collection de Biarritz. Le modèle est très pur : pas de corsage, pas de ruchés, pas de volants. La robe est d’une grande séduction mais sans le moindre rappel des tenues d’avant-guerre. »

En 1916, au cœur de la guerre qui fait rage, confrontée à une pénurie de tissus, elle détourne le jersey, qui était employé de manière moins noble, pour la confection de sous-vêtements masculins. Elle confectionne des pièces simples, confortables et sobres et lance la marinière. La rayure rencontre un franc succès et devient luxueuse.

Pour la première fois, une créatrice de mode se lance dans la parfumerie.

En 1921, Coco Chanel rencontre Ernest Beaux, parfumeur lors d’un voyage à Grasse, sur la Côte d’Azur, qui donnera vie au plus emblématique parfum de la maison Chanel. « Je lance ma collection le 5 mai, cinquième mois de l’année, laissons-lui le numéro qu’il porte et ce numéro 5 lui portera chance. »

Coco Chanel va en 1926, créer sa robe fourreau mythique, « la petite robe noire », qui 95 ans après reste l’incontournable pièce que toute femme se doit de posséder dans sa garde-robe.

En 1939, à l’annonce de la seconde guerre mondiale la créatrice choisit de fermer sa maison de couture, et de se consacrer à sa ligne de parfums.

Cette période sera marquée par la perte de propriété de ses parfums détenus majoritairement à 90% par une famille juive, les Wertheimer, alors réfugiés aux Etats-Unis. Le comportement de Coco Chanel durant la guerre aurait été condamnable, car elle aurait collaboré en tant qu’espionne avec les nazis. Il s’en suivra au sortir de la guerre en 1944 un long exil en Suisse, à Lausanne, où elle séjournera pendant près de 10 ans.

En 1954, âgée de 70 ans Coco Chanel revient à Paris et rouvre sa maison de couture et imagine de nouvelles collections. La créatrice va imposer un tailleur en tweed qui deviendra l’emblème classique chic pour des décennies. Ce tailleur associé à une blouse en soie et un sac à main matelassé pourvu d’une chainé dorée seront immortalisés par des actrices en vogue du moment, Romy Schneider ou encore Jeanne Moreau mais aussi Jackie Kennedy.

En 1957, la créatrice est récompensée par un Oscar de la Mode, tandis que Marylin Monroe déclare ne dormir qu'avec « quelques gouttes de Chanel N°5 ».

Le 10 janvier 1971, alors âgée de 87 ans, Coco Chanel meurt de vieillesse dans sa suite de l'hôtel Ritz à Paris. Chanel lèguera sa fortune à la fondation Coga (initiales de Coco et Gabrielle), fondation chargée de verser des rentes à ses proches, ses employés ou des artistes.

Gabrielle Chasnel, surtout dans le début de sa carrière a largement contribué à la libération des femmes en créant sa Mode élégante, pratique et confortable. Elle a su inscrire au patrimoine de l’Histoire de la Mode une empreinte personnelle reconnaissable partout dans le Monde.